Journal de bord de Chili 1 - San Pedro de Atacama

 

dsc-0825.jpg

 

 

   Le 01 Août 2012

 

La frontière bolivienne passée, nous arrivons, après une longue descente de 35 km avec un dénivelé de 2000m, à San Pedro de Atacama. C’est là que se trouve la douane chilienne tant redoutée. On en a rencontré des voyageurs qui ont eu de mauvaises expériences avec les douaniers chiliens : fouille complète, chien qui cherche les fruits et légumes cachés, douanier pas sympa, la totale quoi ! Pour nous, une fois de plus, rien de tout ça ! On a été fouillé mais on avait laissé, comme d’hab, une tomate, de l’ail, 2 ou 3 patates et il a été content avec ça ! Même l’entrée de Leyva dans ce pays si restrictif a été d’une grande simplicité : un petit papier, une quarantaine de 21 jours « mais, il faut seulement qu’elle ne soit pas en contact avec les autres chiens » et elle reste avec nous ! Non, franchement on s’attendait à autre chose. On croit qu’il faut leur déclarer quelque chose, ils trouvent et tout va bien, c’est notre avis. De fait, nous arrivons à San Pedro le frigo vide ! Ce sera notre première occupation.

On s’installe dans une rue pour bivouaquer la nuit, beaucoup de bruit : il faut dire qu’on est Samedi soir ! Le lendemain, on part visiter la Vallée de la Lune. Après le sud Lipez, elle nous paraît bien fade cette vallée. Ce n’est pas que ce n’est pas joli mais voilà ça manque un peu de couleurs …on devient difficile ? En plus tout est balisé à l’américaine et ça, ça nous gonfle. On passe la fin de journée à la Laguna Piedra dans le Salar d’Atacama et là c’est magique : on assiste à un coucher de soleil de toute beauté, le plus beau qu’on ait vu jusqu’ici. On ne se sera pas baigné dans les eaux ultra-salées de la lagune pour cause de températures frigorifiques, mais on aura été gâté quand même. On dort là ; un lieu qui devient très tranquille vers 18h00 quand tous les touristes sont partis : on n’aura pas été nombreux à le voir ce coucher de soleil à la lagune !

           dsc-0836.jpg   dsc-0865.jpg

 

        dsc-0891.jpg

 Petit voyage technique à Calama, à 100km de San Pedro, pour le gaz, le lavage de Peskebrel (dessus-dessous-les côtés) et un petit supermarché ! On se rend alors compte de la différence de moyen par rapport à la Bolivie : la ville est propre, moderne, avec des petites maisons toutes mignonnes et quelques immeubles. On a changé de catégorie de pays !  Une journée fructueuse qui en plus nous a permis de repérer un lieu surplombant la Vallée de la Lune : parfait pour y dormir ! En y regardant de plus près, je crois que c’est là que Nat et Jean sont restés aussi !! Les tour-operators amènent des touristes pour venir voir les couchers de Soleil sur la Vallée (verre de vin- toasts, certains font ça très bien !) Nous, on y reste pour la nuit, c’est pas mal non plus !! On y est très tranquille également le lendemain pour nettoyer, cette fois, l’intérieur de Peskebrel, qui est tout blanc de poussière : une dure journée, pas sympa mais indispensable.

        dsc-0898.jpg         dsc-0923.jpg

 

vallee-de-la-lune.jpg

 

   Le 11 Août 2012

Après 2 jours de nettoyage qui nous permettent de retrouver la couleur d’origine de nos meubles, de resserrer toutes les vis qui en avaient besoin, redresser la protection du carter moteur et un bon barbecue pour se récompenser de tout ce travail, nous prenons la route de l’Argentine car nous voulons en faire le Nord qui paraît-il est magnifique !

                dsc-0928.jpg    dsc-0936.jpg   dsc-0952.jpg

Passage obligé à la douane pour sortir du Chili, oui déjà ! Tout se passe sans anicroche, une fois que tous les bus de touristes se sont fait enregistrer. Il est 11 heures et on sait qu’on est tard pour une frontière. Sauf que, dans notre grande honnêteté, Thierry va voir si on a besoin d’un papier quelconque pour sortir la chienne du territoire : eh bien, oui ! On aurait du faire une demande d’exportation à Calama, au Senasa. Sauf que bis, quand on lui a demandé il ne nous a rien dit ce … charmant chilien ! Tant pis, on franchit le Paso de Jama et on verra bien. De toute façon, ce soir on sera en Argentine. Soi-dit en passant, la Paso de Jama ça monte : plus de 2000m en moins de 45km. Notre pépère a chauffé dur et on a été obligé de faire une pause de ¾ heure avant de repartir. Sans gravité à priori mais on n’aime pas voir le voyant rouge s’allumer ! On profite des derniers paysages du Chili qui cette fois rejoignent ceux du Sud Lipez Bolivien : superbes ! Le Parc National Los Flamencos est une succession de lagunes plus turquoises les unes que les autres et de salars moins blancs que Uyuni mais plus verdoyants. Les flamands roses, nom du parc, se font attendre et nous n’en verrons que 3 ou4 ! Ça va, on en avait vu plein à la Laguna Colorada …

            dsc-0958.jpg        dsc-0962.jpg

 

dsc-0964.jpg

 

Changement d’heure oblige vers 15h30 nous sommes à La Frontière Argentine, on a plus que 5 heures de décalage avec vous. A suivre….

 

PLUS DE PHOTOS

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×