Colombie

 

   dsc1683.jpg

                  2 mois ½

                  Km : 3900

                  1 L de diesel : 1844 pesos en moyenne (au change actuel : 0.79 €)

                 20 livres de Gaz : 25000 pesos

                1 kg de tomates : 1500-2000 pesos ( 0.64-0.86 €)

Après 2 mois ½, la Colombie est pour nous 3 un gros, gros coup de cœur. C’est un pays avec des paysages qui rivalisent sans problème avec ceux du Nicaragua et avec une population d’une chaleur qui rivalisent avec le Guatemala.

La présence policière y est très importante même si on sait qu’elle ne sert pas à grand-chose. Parfois on tombe sur un policier qui nous renseigne convenablement mais c’est à peu près tout ce qu’ils font car quand il y a un vrai problème, ils ne se déplacent pas. Nicole, qui vit à Ibague nous a informé assez précisément de ce qu’il se passait dans sa ville. En tant qu’anthropologue, je crois que son analyse est juste. Ainsi, en Colombie il y a beaucoup de racisme inter-communautaire : Indigènes-Blancs-Noirs.

Quant à l’armée, son rôle est d’abord de sécuriser les routes et sa présence sur tout le réseau routier est impressionnante. Le signe de sécurité est de lever le pouce pour dire « c’est bon allez-y c’est sécurisé sur cette route ». C’est également un signe utilisé par les colombiens lambdas dans leur voiture pour nous dire qu’ils sont heureux de voir des touristes dans leur pays si décrié, si évité par tant de touristes. Pour notre part, on ne s’en plaindra pas, cela nous a permis de le découvrir dans la quiétude et non dans l’agitation touristique des pays comme le Costa Rica. Pas encore américanisé, pas encore complètement pervertis. Il est vrai aussi qu’on ne peut pas tout voir. Beaucoup de régions et notamment toute la partie amazonienne est « fermée » aux voyageurs. On ne peut accéder à certains endroits, comme Leticia, que par avion et encore uniquement si cela est autorisé. Pendant notre séjour, le site archéologique de San Agustin était fermé à la circulation touristique pour cause de troubles dans les environs, et en plus la route est complètement défoncée ! Dommage pour les statues, pour un prochain voyage sans doute.

Ombre au tableau, il y a toujours quelque chose me direz-vous : le nombre PHE-NO-ME-NAL de péages. On en aura passé 56 péages, en moyenne un tous les 60 km pour une somme de 389100 pesos soit 167 €. Et on dit qu’en France il y en a beaucoup !! Surtout que l’état des routes n’est pas en fonction du coût des péages successifs …

et qui sait peut-être que ...

dsc3051.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×