Pérou

 

               dsc4579-1.jpg

              Conclusion :   3704 km

                                       23 jours

                                       1l= 1.12€ (14.15 soles le galon)

                                       1 kg de tomates : 1.5 soles

Je sens que je vais faire bondir et hurler mais on ne se sera pas éclater au Pérou ! Une surexploitation du touriste. Certes les quelques sites sont très beaux : Paracas, la Vallée Sacrée, la cordillère Blanca, el Pato, mais entre ces sites touristiques à mort ce n’est que saleté, déchets qui jonchent le désert et les montagnes. Malgré le prix d’entrée, les sites ne sont pas très propres, cependant, il n’y a rien de plus propres que les sites !  A méditer. C’est le premier pays qui nous laisse cette impression. Certes le Mexique et le Guatemala sont sales mais au moins les sites sont mieux entretenus. Ici, non. Et tout le monde s’en fout. Alors évidemment on va dire ce sont les touristes mais non je suis obligée de dire que les péruviens ont une vision bien à eux de la propreté : on n’a jamais vu autant d’adultes mâles uriner partout et à la vue de tous !! Même dans les sites on y a eu le droit, une femme cette fois, à 50m des toilettes !!

Ça, c’est pour la propreté, quant à l’arnaque au touriste n’en parlons pas ! Vous voulez un petit souvenir du Pérou et bien vous le payez ! On regrette les négociations du Guatemala et je me dis que j’ai bien fait de me lâcher là-bas. Un simple chemin de table vous est vendu 180 soles (54€) sur un site ! On en trouve à 80 soles (24€) dans des boutiques d’artisanat ! Et attention aux étiquettes : fait en Bolivie. Au Guate, un plaid pour le lit 2x2m c’est 15€, au Mexique des carrés 80x80cm en laine pure et teinture naturelle c’est 60€ ! Ici vous payez un max. Seule la nourriture est bon marché, quand on cherche un peu. Car à Juliaca, un charmant petit monsieur nous vend sa patate fourré 12 soles alors qu’un client qui sort nous annonce 2.50 ! Vu le regard que lui lancé le vendeur il ne sera plus si bien reçu dans son resto.

Bon on est super énervé, reste que les sites je l’ai déjà, dit sont beaux et qu’on arrive comme toujours à rencontrer des locaux d’une grande gentillesse et serviabilité comme Edgar à Nasca par exemple. De même, on a souvent bivouaqué dans les champs et la pampa et jamais on a eu quoi que ce soit, jamais on est venu nous déloger. Seulement pour nous ça ne suffit pas à rattraper le reste. Notre budget très serré fait qu’on est très attentif aux prix et donc on se rend compte de tout ça quand on a un budget plus important que le nôtre, de même si on paye un voyage tout inclus on ne peut pas voir ce genre de choses, et tant mieux parce que nous notre séjour péruvien et ben : bof !!

 sites-pre-incas-et-incas.jpg

inti-raymi.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×